The following guiding questions are aligned to each of the three main Leadership Dialogues planned for the Stockholm+50 meeting and will be integrated into the overall consultation agenda and report. Please refer to the question number in your comment.

LD2: Achieving a sustainable and inclusive recovery from the coronavirus disease (COVID-19) pandemic:
 

  1. What are the most promising sustainable and inclusive recovery practices currently being applied by public, private and civil society groups at individual, community, city, regional, country level? And how could we scale them up?
     
  2. What recovery and pre-existing practises need to be changed to ensure an inclusive and sustainable recovery?
      
  3. How do we ensure that all countries/communities can benefit from opportunities stemming from a sustainable and just transition?
     
  4. How can we create better performing industries and supply chains for a just transition to more sustainable economies? which sectors are most critical? 
     
  5. What are some of the commitments and “responsible” principles that need to be made by key industry sectors and by finance and investment institutions?
     
  6. What are the decent green jobs of the future?  What are the new skills needed, what is needed from business?  from government?  from academia?

Comments (2)

Aboubacar Sidiki Kaba
Aboubacar Sidiki Kaba

L'économie informelle comprend plus de la moitié de la main-d'œuvre mondiale et plus de 90 % des micro et petites entreprises (MPE) dans le monde. L'informalité est une caractéristique importante des marchés du travail dans le monde avec des millions d'unités économiques en activité et des centaines de millions de travailleurs qui vivent de l'informalité.

L'expression « économie informelle » recouvre une grande diversité de situations et de phénomènes. En effet, l'économie informelle se manifeste sous diverses formes à travers et au sein des économies. Les processus de formalisation et les mesures visant à faciliter les transitions vers la formalité doivent être adaptés aux circonstances spécifiques auxquelles sont confrontés les différents pays et catégories d'unités économiques ou de travailleurs.

Le travail dans l'économie informelle se caractérise souvent par des lieux de travail petits ou indéfinis, des conditions de travail dangereuses et malsaines, de faibles niveaux de compétences et de productivité, des revenus faibles ou irréguliers, de longues heures de travail et un manque d'accès à l'information, aux marchés, au financement, à la formation et à la technologie . Les travailleurs de l'économie informelle ne sont pas reconnus, enregistrés, réglementés ou protégés par la législation du travail et la protection sociale. Les causes profondes de l'informalité comprennent des éléments liés au contexte économique, aux cadres juridiques, réglementaires et politiques et à certains déterminants au niveau micro tels que le faible niveau d'éducation, la discrimination, la pauvreté et, comme mentionné ci-dessus, le manque d'accès aux ressources économiques, à la propriété, aux services financiers et autres services aux entreprises et aux marchés. La forte incidence de l’économie informelle est un défi majeur pour les droits des travailleurs et des conditions de travail décentes et a un impact négatif sur les entreprises, les recettes publiques, le champ d’action du gouvernement, la solidité des institutions et la concurrence loyale.

Pour promouvoir le travail décent, il faut une stratégie globale et intégrée couvrant une série de domaines politiques et impliquant une gamme d'acteurs institutionnels et de la société civile qui élimine les aspects négatifs de l'informalité, tout en préservant l'important potentiel de création d'emplois et de génération de revenus de l'économie informelle. Elle devrait promouvoir la protection et l'incorporation des travailleurs et des unités économiques de l'économie informelle dans l'économie traditionnelle.
 

Aissatou Ousmane Balde
Aissatou Ousmane Balde Moderator

Je vous remercie M. Kaba pour ce partage et qui met en lumière l'économie informelle, une des bases du développement surtout des couches vulnérables