Rencontre avec les femmes fumeuses de poisson de Temetaye

Aissatou Ousmane Balde
Aissatou Ousmane Balde

Le groupement des femmes fumeuses de poisson du petit port de Témétaye, sur la corniche sud de Conakry, ont participé au processus de consultations nationales en prélude à la réunion internationale de Stockholm+50.

Comments (2)

DOUMBOUYA Alkaly
DOUMBOUYA Alkaly

Cette thématique souligne la question du genre et la protection de l'environnement. le procédé le plus utilisé de conservation du poisson est Guinée est le fumage, pratiqué presque exclusivement par les femmes. Quant on sait que pour fumer une tonne de poisson, avec les procédés traditionnels du banda par exemple, ces femmes doivent utilisent trois (3) tonnes de bois, il est impératif d'accélérer la vulgarisation de procédés innovants comme celui du four chorkor qui économise plus des 2/3 des besoins de bois de fumage. Avantages:
- réduction de la consommation du bois
- amélioration des conditions de travail des femmes (réduction de la pénibilité du processus)
- réduction de la coupe des forêts de mangrove dont les ressources ligneuses sont généralement utilisées en fumage
- protection des berges contre l'érosion côtière et la montée des eaux
- séquestration d'une plus grande quantité de carbone

Aissatou Ousmane Balde
Aissatou Ousmane Balde

Oui effectivement Dr Alkaly, les questions de genre et de participation communautaire doivent être prises en compte dans le processus de lutte contre les changements climatiques.


Please log in or sign up to comment.